Histoire

Still Hungry : Un leitmotiv, un hommage

1989. Une pochette rouge sang, des gosses en culottes courtes s’agitent dans un joyeux chaos revanchard et bruitiste.

Still Hungry est le troisième album du groupe Les Thugs, et sans doute le plus symbolique, puisqu’il concrétisera la première collaboration des angevins avec le label américain Sub Pop (Nirvana, Dinosaur Jr, L7…). Le début d’une carrière prolifique qui influencera nombre de groupes français de la scène alternative.

25 ans plus tard, que reste-t-il du punk rock à Angers ? Cette question aura été le point de départ pour Thom et Simon, jeunes musiciens investis depuis de nombreuses années dans le paysage associatif angevin. L’un est devenu régisseur de spectacles sur les festivals de musiques actuelles (Hellfest, Rock en Seine, Solidays…), l’autre est aujourd’hui graphiste et illustrateur, travaillant principalement pour le secteur culturel.

Tous deux sont partis d’un constat simple : la scène punk rock existe toujours, sur Angers et partout en France. Elle est là, effervescente, débrouillarde et solidaire. Mais si en surface, on entend très peu parler de punk rock sur Angers, c’est que ses principaux acteurs s’organisent comme ils l’ont toujours fait, dans un réseau underground, en dehors des circuits professionnels.

Le groupe angevin Les Thugs en 1999

Le groupe angevin Les Thugs en 1999

Se réunir, partager, participer

Conscient qu’une telle scène regorge de musiciens au moins aussi talentueux que ceux que l’on peut croiser sur n’importe quel festival, l’équipe du Still Hungry Fest s’est donc donnée pour mission de créer un temps fort sur Angers, célébrant ainsi une culture et un héritage.

A travers des rendez-vous, des ateliers et des soirées concerts, le Still Hungry Fest investira donc bars, cafés concerts et disquaires du centre ville d’Angers afin de favoriser l’échange et les rencontres autour de la scène punk rock, et des médias alternatifs gravitant autour (fanzines, distro, labels…).